Saisine n°40

Ethique des essais cliniques en cancérologie

Saisine discutée

Un médecin oncologue saisit le Comité éthique et cancer, pour lui demander de se prononcer sur certaines pratiques de recherche clinique dont il a été témoin, et qu’il considère comme étant source de pertes de chance pour les personnes malades intégrées dans les essais cliniques. 

Personne(s) auditionné(es)

Les auditions sont en cours

Rapporteur(s)

En attente de nomination

Membres du groupe de travail

Philippe Amiel, Stéphane Korsia, Marie Lanta, Catherine Vergely

Descriptif saisine

Les essais cliniques comparatifs en cancérologie testent un traitement à l’étude (« traitement expérimental ») contre le traitement de référence pour l’affection dont on recherche une nouvelle thérapeutique.

Un médecin oncologue constate que des essais pratiqués dans son service comparent le traitement expérimental à un traitement qui était la référence au moment où le protocole a été conçu, mais qui se trouve dépassé et remplacé par d’autres traitements plus efficaces, au moment où la recherche est conduite. Il juge que ce décalage n’est pas expliqué aux patients sollicités de se prêter à l’essai et que, en tout état de cause, la situation désavantage le patient par rapport à un essai qui testerait le traitement expérimental contre le meilleur traitement disponible.

Il est amené à déconseiller à ses patients de participer à ce type d’essais, et il tente sans succès d’amener le service à s’interroger sur le bien-fondé de ces pratiques d’essais.

En désaccord avec la pratique du service en matière d’essais, il choisit finalement de changer d’établissement après avoir signalé à la direction de l’établissement – sans obtenir de réaction concrète – ces faits qu’il juge préjudiciables aux patients et qui lui paraissent doublement non conformes : à l’éthique médicale et à l’éthique de la recherche sur les êtres humains.

Il saisit le Comité éthique et cancer en lui demandant de se prononcer sur l’éthicité de ces pratiques de recherche.